Vous êtes ici
Accueil > Un peu de sérieux... > Les trolls ont-ils gangrené Internet ?

Les trolls ont-ils gangrené Internet ?

La réponse est oui. Mais je vais quand même développer, sinon un article d’une ligne, c’est chiant. Et on va me dire que je généralise.

On me demande souvent pourquoi j’ai perdu tant de temps à aller sur des forums avant de me décider récemment à me désinscrire de ceux où c’était possible et à simplement ne plus retourner sur ceux où ça ne l’était pas. Et à dire vrai, je me pose souvent moi-même la question. Si j’y ai rencontré la plupart des gens qui sont aujourd’hui mes meilleurs potes, j’y ai aussi perdu de nombreuses heures, dans des combats sans fin contre des crétins finis dont la seule vocation est d’exister sur Internet, à défaut d’exister dans la vraie vie.
Et si vous avez déjà été inscrit à un forum au moins une fois dans la vôtre (de vie), alors vous savez de quoi je parle.

Ah oui. Avant toute chose… J’ai découvert récemment qu’il figurait quelques imbéciles dénués de second degré, dans mon lectorat. A ceux-là je dis tout de suite : « Arrêtez la lecture de cet article immédiatement, parce que le reste va être trop compliqué pour vous. Faites-vous du bien, allez louer un spectacle de Bigard à la médiathèque. Tant pis si je perds deux ou trois lecteurs. »
Qu’on vienne encore me dire après ça que je ne me soucie pas des préoccupations des gens qui me lisent…

C’est reparti. Que faut-il donc savoir avant de s’aventurer dans l’univers impitoyable des forums sur Internet ? Déjà, il y a clairement trois sujets dont on ne peut absolument pas parler sur un forum, sans que ça ne parte en sucette. Ces trois sujets sont :
– La religion
– La politique
– Tout le reste

Ce qui, vous en conviendrez, ne laisse qu’une infime marge de manœuvre pour celui qui espère pouvoir discuter d’un thème spécifique avec d’autres personnes douées de réflexion.
Autre chose à savoir, peu importe la qualité de ce que vous allez poster, peu importe le sujet ou le thème, vous aurez TOUJOURS des mecs pour venir critiquer. Et soyez certains qu’à 99% du temps, c’est de la critique sans argumentation. Juste pour le plaisir se démarquer, afin de pouvoir exister. Sans doute un truc en rapport à l’enfance ou à la mère, je ne sais pas. On appelle ça communément un « troll ». Oui, comme les gros machins poilus dans le Seigneur des Anneaux. Même si à part le nom et l’intellect limité, assez peu de choses les lient.

Le troll évolue uniquement en cyber-milieu. Dans le vrai monde, il n’est rien. Ses voisins ne le connaissent pas, il n’a pas d’amis, et généralement il pue et est doté d’un physique ingrat. Mais sur Internet, le troll est vaillant, se sent puissant et n’a aucune limite. Il se réunit généralement avec ses semblables dans ce que l’on appelle communément des forums, afin d’y pourrir le temps du plus de monde possible. Son seul but dans la vie est de faire chier les autres. On en trouve aussi une concentration anormalement importante sur les sites de réseaux sociaux, tels que Facebook. Les trolls y sont même quasiment plus nombreux que les pauvres utilisateurs.

trollsPhotoReunion

Si l’on sait peu de choses sur la naissance des trolls et la raison universelle de leur existence, il est en tout cas certain que le troll (de forum et de Facebook) souffre de lourdes séquelles psychologiques en plus de sérieuses limitations intellectuelles. Ça n’est pas moi qui le dis, d’ailleurs, mais Sigmund Freud, dans une étude très sérieuse qu’il a publiée en 1929, intitulée « Facebook et forums, le fond du panier de l’humanité » et dans laquelle il élabore une théorie très précise sur la condition mentale des gens qui ne vivent que pour le conflit sur Internet. Je vous conseille de la lire, c’est saisissant.

freud

Croyez bien que si un test de QI était obligatoire avant toute inscription, il n’y aurait pas grand monde sur les forums. JV.com n’aurait d’ailleurs pas de forums, car personne pour s’y inscrire… Mais ça ne réglerait pas forcément le problème, parce qu’il y a aussi parfois des gens intelligents qui sont de parfaits trolls. Oui, ça existe. Le problème avec eux ne vient donc pas d’une intelligence limitée, mais généralement, et toujours d’après notre ami Freud, d’un traumatisme lié à la mère. Une histoire  d’enfance dans un utilitaire, à faire ses devoirs sur le siège passager pendant que maman « travaillait » à l’arrière. Je n’ai pas bien compris, mais ça à l’air traumatisant.

ryback

Deux choses sont toutefois communes aux trolls stupides et intelligents : leur haine pure et cristalline de tout ce qui est différent et leur protectionnisme absolu de leur véritable identité derrière un pseudo généralement absent de toute originalité. Car oui, le troll est couard. Jamais il ne vous insultera dans la vraie vie, celle qui inclue qu’on sorte de chez soi. Le troll vous menacera de mort sur Internet, car c’est son domaine. Il ira faire des recherches sur vous, passera du temps à essayer de trouver LA casserole pour vous faire chier. Et il en sera fier, le bougre. Alors forcément vous, vous avez autre chose à foutre, comme faire l’amour avec une nana superbe (ou un mec superbe hein, vous faites comme vous voulez), passer du bon temps avec vos amis, sortir prendre la lumière du jour et vivre des choses cool. Mais ça, le troll ne peut pas comprendre. Mais il vous hait quand même pour ça. Parce que faut pas déconner non plus.

Je suis persuadé que même si Buddha avait son blog, il se ferait pisser dessus dans les commentaires par des putains de trolls.

buddha

Il ne fait aucun doute qu’un gars qui ne m’aime pas et que je ne connais pas (et que raisonnablement je ne rencontrerai jamais) va récupérer cet article, sortir des phrases de leur contexte et se servir de ça pour rallier à sa cause une horde de moutons qui boiront ses paroles comme s’il était l’envoyé des cieux. Ça fait partie du jeu, j’imagine. Et puis ça permet toujours de faire rapidement du tri quand tu arrives sur un forum. Tu vois tout de suite qui est doté d’une personnalité et qui n’est qu’un crétin aveugle qui fait ce qu’on lui dit et qui répète ce qu’il a entendu ou lu, même si c’est faux. Surtout si c’est faux, d’ailleurs. De la même façon que les rats sont porteurs de maladies, les trolls sont porteurs de rumeurs, toutes plus bidons les unes que les autres.

Parce que oui, le troll est menteur, en plus d’être couard. Forcément. Mais il va tout faire pour que les gens pensent que c’est toi le menteur. Et là, tout est bon. Calomnies, montages photo, faux échanges de mails… Pour le troll, c’est un art. Il s’imagine dans les Experts, à la poursuite d’un criminel de guerre. Faut bien que les enfants s’amusent…

Ce que le troll n’aime pas non plus, c’est les gens qui évoluent. Qui apprennent du passé et tirent de nouvelles conclusions. Pour le troll de base, celui plus con qu’une chaise, si tu changes un jour d’avis parce que tu te rends compte que tu étais dans le faux, ben t’es qu’une merde qui mérite toute sa haine. Bon, c’est jamais qu’un pauvre type qui s’énerve tout seul en slip devant son ordi, mais croyez-moi quand je vous dis qu’il est facile de tomber dans le jeu des trolls. Il vous suffit juste de répondre. une seule fois et vous êtes foutus. C’est comme de goûter du cyanure. Y’a pas de seconde chance. La seule solution est donc de ne JAMAIS rentrer dans le jeu des trolls. Ou au moins de ne plus leur répondre. Oui car en l’absence de réponse, le troll commence à se décomposer, tel le tas de matière fécale qu’il est, en plein soleil. L’absence de réponse est pour un troll comme la lumière du jour pour un vampire. Laissez-le comme ça assez longtemps et on n’en parle plus. Au pire il continuera tout seul, se ridiculisera et s’en ira de lui-même. Le boycott ne marche peut-être pas pour Monsanto, mais sur les trolls c’est une arme de destruction massive.

troll

Mais les forums sans trolls, ça serait bien du coup ? Ben c’est pas dit. Ça serait mieux, certes, mais il restera encore les donneurs de leçon en carton, les gens qui n’ont rien vécu mais sont persuadés de tout savoir, les prosélytes religieux (si si, y’en a même sur des forums de jeux vidéo !) et tout un tas d’autres nuisibles. En fait, comme le disait Freud dans son étude, Si Internet présente le fond du panier de l’humanité, les forums (et Facebook) présentent eux le fondu du panier d’Internet. Un genre de Inception du fond de panier… PANIERCEPTION!. Imaginez le niveau. Le pire du pire, à qui on a donné la possibilité de s’exprimer librement, et qui croit que POUVOIR veut dire DEVOIR. Et c’est là tout le problème. C’est pas parce que tu peux ouvrir ta bouche tout le temps, à l’abri derrière ton écran, que tu dois le faire. Encore moins quand tu n’as rien à dire, que tu ne sais pas argumenter ou que t’es con comme une poignée de porte.

Joey Starr, ce grand poète du 20ème siècle, avait d’ailleurs une phrase très juste à ce propos :

starr

Quel grand homme porteur de sagesse. Faut juste pas être un ouistiti dans une cage ou une hôtesse de l’air, quoi. Enfin on déconne, mais s’il a bien dit un truc sensé un jour dans sa vie, c’est ça. Et pour ceux qui cherchent le contexte, c’est dans le morceau « Je vise juste« , de l’album SUPREME NTM (très bon album encore aujourd’hui, mais là n’est pas le propos).

Oulala ça en fait, du texte. L’abruti de base aura sûrement déjà abandonné, prétextant que « y’a trop de trucs à lire, t’as vu c’est relou ! Moi j’regarde juste les images, l’lole trop ma race. » Mais ça, c’est l’abruti de base. Vous, vous valez mieux, donc on peut attaquer la suite.

Le plus triste dans tout ça, c’est qu’à la base, troller est un art. Le premier a avoir trollé d’ailleurs, notre maître es-troll à tous, c’est Jésus Christ. Le mec a laissé travailler les Romains à le crucifier, suant comme des porcs sous le cagnard du mois d’aout, pour revenir en pleine forme quelques jours plus tard, même plus desséché, tout frais tout beau, avant de se faire la malle pour de bon. Trop fort, le mec.

jesus

pisse

Car oui, troller, ça n’est pas au départ être un débile mental illettré. Ça l’est aujourd’hui, mais le terme a été galvaudé. Un peu comme le terme geek est aujourd’hui utilisé à toutes les sauces et n’a plus le même sens qu’au début du siècle dernier, le terme de troll est aujourd’hui complètement péjoratif. A cause justement de tous ces gens sans talent qui se sont dit qu’il serait plus facile de se faire remarquer par des commentaires haineux et dénués de réflexion plutôt que par des interventions pertinentes (dont ils sont d’ailleurs incapables). Pourtant, et là je sens que je vais vous en boucher un coin, – mais en même temps c’est pour ça que vous lisez ce blog, pour vous sentir moins con- troller était au départ une façon de faire preuve d’esprit, dans une situation donnée. Ce qu’on appelle chez moi de la pisse et que nos amis anglais appellent du « wit ». Malheureusement, les quelques diplômés en École de Pisse de Paris ou de l’Université de Wit d’Oxford voient aujourd’hui leurs commentaires brillants perdus dans une masse de messages laissés par des beaufs puant la sueur et le graillon. Et quand leurs messages bénis sont lus, ils ne sont pas compris par la majorité des lecteurs des forums où ils osent encore s’aventurer (ou des fils de discussions Facebook), et dont le niveau intellectuel est à peine plus élevé que celui d’une seiche qui aurait passé tout le mois de juillet au soleil.

onking

Longtemps j’ai cru qu’on pourrait gagner la guerre contre les nouveaux trolls, en les éduquant et en les ramenant sur le droit chemin. Malheureusement, c’est un peu comme d’essayer d’apprendre à jongler à un homme tronc… Le combat est perdu et Will Smith n’a pas envoyé de missile dans le fion des extraterrestres. Le missile, pour le coup, c’est les non-demeurés qui l’ont pris dans le rectum. Comme dirait un ami, « Il ne nous reste que la souffrance.« 

Si les gens se complaisent dans leur médiocrité, que peut-on y faire ? Les trolls sont de plus en plus nombreux et se reproduisent facilement. Il suffit en effet d’être particulièrement con et dénué de talent pour ressentir les premiers symptômes du trollisme. Il ne reste alors plus qu’une intervention virtuelle pour parfaire sa transformation. Un simple commentaire pourri, une insulte facile sur une fille pas forcément jolie, un commentaire désobligeant sur la page d’un artiste que vous n’aimez pas… et hop. Vous voilà devenu un troll dégueulasse.

Oui je sais, ça fait super peur. Mais n’ayez crainte. Si vous me lisez, c’est que déjà vous n’êtes pas top con. Donc normalement, vous êtes sauf.

Pour finir, il reste une solution pour vivre mieux : Ne pas perdre son temps sur les forums, ou n’y être que pour ce que vous avez à y faire et éviter de lire les messages des trolls (très difficile, cependant). Ne pas lire les commentaires des sujets qui peuvent prêter à polémique sur Internet et pas non plus ceux des sujets qui ne devraient PAS prêter à polémique. Parce que les trolls sont partout.
Quand à Facebook, vous pouvez faire comme moi et bloquer systématiquement tous les relous/débiles mentaux/trolls en carton si vous êtes dans l’absolue nécessité d’avoir une page Facebook et vous désabonner des fils d’actualité des potes qui ont des amis attardés (tout le monde a au moins UN pote qui accepte n’importe qui dans ses amis…). Tenez-vous aussi le plus éloigné possible des commentaires laissés par les gens sur des choses que vous aimez. C’est comme ça généralement qu’on se fait avoir et qu’on tombe dans un piège de troll.

Je n’irai par contre pas vous dire de fermer votre compte Facebook, parce que ça vous ferait rater mes prochaines mises à jour ou mes billets exclusifs. Et merde, vous avez droit au bonheur.

8 thoughts on “Les trolls ont-ils gangrené Internet ?

  1. j'ai mis j'aime pour faire genre j'ai tout lu, mais je suis pas bête, j'ai arrêté avant, Freud à pas connu facebook, espèce d'inculte de merde, il était déjà mort.. vas voir sur wiki au lieu de dire nawak, il est mort le 23 septembre 1939 à Londres, après, tes référence à Joey Starr c'est n'importe quoi alors que Orelsan à tellement de bonnes paroles profonde, intellect, t1 vas-y t'es trop à la rue toi.. (je sais pas si les virgules ça fait pas un peu trop fake ? 😡 )

  2. J'ai ri en voyant la parodie qu'est ta page Facebook. J'ai beaucoup de respect pour les gens qui prennent le temps de faire volontairement de la merde en faisant croire que c'est vraiment leur niveau, juste pour faire marrer les autres.
    Bien sûr j'ai tout de suite supposé que c'était du second degré, c'est bien trop énorme pour que ce soit à prendre au premier…

Laisser un commentaire

Top