Vous êtes ici
Accueil > Blog > [TUTO] Le matériel nécessaire pour bien débuter dans le cartmod

[TUTO] Le matériel nécessaire pour bien débuter dans le cartmod

Vous êtes nombreux à vous demander quel matériel est nécessaire pour se lancer correctement dans le cartmod. Voici donc un article initialement rédigé par Bruno pour CCCProject (mon ancien site) et que j’ai quelque peu remodelé et mis à jour.

Vous trouverez donc dans ce tuto toutes les infos en ce qui concerne le matos. Il est difficile, lorsqu’on débute, de regrouper les informations nécessaires en fonction de ses besoins et ce tuto devrait répondre à toutes vos questions.

1) Le matériel de soudure

Réaliser des soudures sur PCB et Eproms nécessite un matériel adapté.

– Le fer à souder
Il ne doit pas être trop puissant (30W) afin de ne pas corrompre ses eproms ni abimer les PCB. La panne (la tête du fer) doit être fine (0,5 est un bon compromis)
No name ou fer de marque, chacun fait comme il l’entend. Bien évidemment, la durée de vie du fer et la facilité d’utilisation en dépendent…
Budget : de 9€ à 60€.

– Tout le matériel tournant autour du fer : support de fer, étain…
Budget : Quelques €.
Généralement dispo avec le fer.

– La tresse à dessouder
Indispensable pour retirer les anciennes Maskrom du PCB à sacrifier, afin de la remplacer par une Eprom comprenant le nouveau jeu.
La tresse à dessouder est à préconiser lorsque vous travaillez plusieurs fois sur la même PCB. Si vous n’avez à dessouder que la ou les maskroms, vous pouvez utiliser une pompre à dessouder, c’ets plus rapide.
Budget : 2€ la bobine de 2 mètres, environ.

– La pompe à déssouder
La pompe est plus rapide d’utilisation que la tresse, mais attention toutefois, elle peut faire sauter certaines pastilles sur des PCB un peu vieilles ou fragilisées par plusieurs soudures répétées. A n’utiliser que pour retirer la mask rom.
Budget : 3€ à 15€, selon le modèle
Perso j’utilise un modèle à 3€

– Du fil
Il sert à relier le PCB à l’Eprom. Il doit être souple et de petite section.
Un fil est parfaitement adapté à ce travail : le fil que l’on trouve dans les câbles LPT ! Ressortez vos vieilles imprimantes, et récupérez-y leurs câbles ! Sinon, si vous avez des pads HS, genre SNES ou NES, le cable à l’int »rieur est parfait pour le cartmod. Et puis pour le coup, c’est du vrai recyclage retro ^^
Budget : entre 0€ et quelques €…

– Des pinces fines (type brucelles), utiles lors de certaines soudures, et une pince coupante.
Budget : quelques Euros…

 

2) Le programmateur

Vaste sujet ! Le programmateur est souvent au centre des discussions lorsqu’on s’intéresse au cartmodding. Son coût est souvent un frein…
Passons tout ceci en revue !

– Le choix « budget » : Programmateur Willem LPT

Le Willem LPT est un programmateur d’entrée de gamme, permettant néanmoins la programmation des Eproms nécessaires au cartmodding.

C’est un programmateur de présentation assez « brute » :

Avantages :
– Pas cher (25€ environ, +10€ par adaptateur)
– C’est tout…

Inconvénients :
– Difficile à configurer (manuellement, via jumpers)
– Lent à programmer
– Ne fonctionne que sur un port LPT, de plus en plus rare
– Nécessite l’achat d’adaptateurs pour programmer certaines Eproms
– Capricieux sur certaines références d’Eprom

Pour faire simple, au delà du prix, ce programmateur n’a aujourd’hui rien pour lui. J’irai même plus loin, il risque carrément de décourager des débutants peu à l’aise avec la recherche d’infos sur le net sur son fonctionnement.
Personnellement, j’en ai acheté un lors de mes débuts. Je l’ai changé au bout de 24H par un modèle USB.

– Le programmateur USB : l’accès à la simplicité !

Nous abordons maintenant la seconde possibilité de programmateur : le modèle USB. Vous y arriverez soit par obligation (si vous ne possédez pas de port LPT sur votre PC), soit par choix.

Je possède pour ma part un modèle GQ-4X, de chez MCUmall.
Budget : 100€ (+25€ par adaptateur)

 Avantages :
– Configuration automatique en fonction de l’Eprom à flasher,
– Programmation rapide (environ 20x plus rapide qu’un modèle LPT)
– Fiable !

Inconvénient :
– Nécessite l’achat d’adaptateurs pour programmer certaines Eproms.

Amis débutants, quitte à me répéter, je ne peux que vous conseiller de passer sur un modèle USB ! Le prix ne doit pas être un frein, au regard du gain de confort qu’apporte ce type de programmateur.
Oui, c’est un budget (mais de toute façon, le cartmod et le retrogaming sont des postes de dépenses, pas de bénéfices), mais à mon sens, la perte d’argent se fait en achetant un modèle LPT. Car vous achèterez un modèle USB juste après…

 

3) Les Eproms

Vous utiliserez différentes Eproms en fonction du type de cartmod à faire, et de la plate-forme.
Ces Eproms sont munies d’une fenêtre permettant leur effacement.
Ci-dessous, quelques références d’Eproms utilisés, selon la plateforme.
Ces Eproms sont trouvables via Ebay.

NES :
27C1001 (128k), 27C2001 (256k)

Super Nintendo :
Cartmod niveau débutant : 27C801 (1Mo)
Ce type d’Eprom permet de couvrir une grosse partie des cartmods à réaliser. De plus, sa mise en place sur le PCB est simple.
En fonction du jeu à faire et de votre aisance avec les soudures, vous serez amenés à utiliser des 27C160 (2Mo), ou 27C322 (4 Mo). Ces Eproms nécessitent cependant un recâblage complet, car elle ne tiennent pas directement sur l’emplacement PCB de l’ancienne Eprom précédemment dessoudée.
Une variante existe, via l’utilisation de puces flash 29F032 et d’un adaptateur. A laisser aux soudeurs confirmés !

Megadrive :
27C322 (4Mo)

…Et enfin, un objet indispensable : l’effaceur d’Eprom UV !

 Comme son nom l’indique, il permet d’effacer les Eproms et laisse ainsi la possibilité de les reprogrammer.
Budget : 10€, via Ebay.

 

La liste de courses s’arrête ici. Avec tout ceci, vous pouvez vous lancer sereinement dans l’aventure du cartmodding.
Attention cependant : le cartmod, c’est addictif ! Une fois les premiers réalisés, on se rend compte de l’étendue des possibilités offertes.

Dans un prochain tuto, vous verrez comment débuter dans la programmation des eproms, et les trucs à savoir.

Lancez-vous !

18 thoughts on “[TUTO] Le matériel nécessaire pour bien débuter dans le cartmod

  1. Merci encore pour ce super tuto, et je vais me lancer par le début logique dans mon cas : la Nes.
    Donc là j’en suis à faire mes emplettes sur le net ^^
    D’où plusieurs questions qui me turlupinent :
    – Le fil à souder, avec ou sans plomb?
    En ce qui nous concerne y a-t-il une réelle préoccupation par rapport à leur indice d’acidité, et surtout par rapport à leur température de fusion? J’ai lu 183°C pour le classique et 227°C pour le sans plomb, ce qui signifie que les gouttes de soudure sont à cette température là lorsqu’elles tombent sur les éléments à souder.
    J’ai pas envie de cramer mes composants…
    – Les adaptateurs, comment ça marche et lesquels choisir?
    Ca me serait très utile de connaitre les références concernant les Eproms Nes.
    – Une cartouche test, ça a l’air mortel!
    Mais comment donc qu’on en fait une?
    – Une Rom téléchargée, c’est sans danger?
    Je n’y connais pas grand chose en informatique, alors je m’imagine qu’il peut y avoir des virus partout…
    De plus y a-t-il un moyen de vérifier l’identité du jeu avant de le mettre sur la cartouche? Ca me choquerais de me retrouver avec un vieux jeu porno sur ma vieille Nintendo… Quoique faut voir… XD
    – Comment savoir quel type de cartouche « de base » sera nécessaire?
    Je pense aux piles de sauvegardes et à la « puissance » du jeu. D’ailleurs est-ce qu’on peut parler de Ram?

    Heu… désolé pour l’avalanche de questions, mais… je crois que j’en aurais encore d’autre dans pas longtemps 😛
    Merci!

    1. Vu que tu vas souder avec le pif juste au dessus, évite le plomp, c’est pas le truc le plus sain pour le corps humain.

      Pour ce qui est des références d’eproms NES, elles sont dans l’article.

      Tu as des plans de cartouche test sur le Net, mais pour la NES ce n’est pas vraiment interessant, les différents types de PCB étant trop nombreux. Et puis le risque que ton cartmod ne fonctionne pas est quasi-nul. Le seul jeu NES qui n’ait pas fonctionné chez moi, ça venait de la PCB.

      Une rom téléchargée, tant qu’elle est correcte (y’a des programmes pour les vérifier), elle fonctionnera. Sinon y’a pas de risque particulier. Au pire ça marche pas.

      Pour vérifier l’identité d’un jeu, passe le dans un émulateur type Nestopia. En plus, ça t’indiquera quel type de PCB utiliser.

      Pour le reste, tu auras tes réponses dans un prochain tuto, consacré au cartmod NES 😉

    1. Alors au départ, je pensais que les jeux étaient dézonnés quand on les cartmoddait. Et en fait non, viviblement la région se fait selon la provenance du PCB. En gros, si tu utilises un PCB pal, le jeu ne tournera pas sur une Jap non modifiée, et inversement. Ce qui explique pourquoi la plupart de mes cartmods ne tournent pas sans adaptateur sur ma Super Famicom dans le salon, mais parfaitement sur ma Super Nes switchée dans la game room…

  2. Bonjour,

    Ok pour l’electronique mais, perso, mon problème c’est plutôt d’imprimer des stickers dignes de ce nom : qui colle et qui ne font pas un effet papier imprimé.
    Comment fais tu les tiens ?
    Et tes boites en carton ?! ca, je ne sais même pas comment c’est possible à la maison !

    Merci

  3. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ce tuto qui est vraiment très utile.
    Je me suis lancé dans le cartmodding tout récemment, j’ai l’intention de créer une cartouche de ma version de Super Mario Bros sur NES (j’ai modifié les niveaux, entre autres) et après 3 échecs successifs, je me tourne ici.
    As-tu déjà utilisé les PCB de Retrousb.com (c’est ce que j’utilise) ? Super Mario Bros étant un jeu de Mapper 0 – NROM, j’ai pensé que je pouvais prendre un SMB original pour tenter de remplacer les EPROMs mais le problème est que le PCB n’en contient aucune ! Oo Y’a t’il un autre moyen?
    Je précise que ma NES est dézonnée.
    Merci ! 🙂

    1. Hello.

      Tu peux rechercher un autre titre que Super Mario Bros qui utilise une PCB NROM, car en effet, environ 80% des PCB de Mario Bros n’ont pas d’eproms. Mais les jeux en NROM sont faciles à trouver (Kung Fu par exemple, mais aussi la plupart des tout premiers jeux). Perso j en’ai jamais utilisé les PCB de Retrousb, j’ai toujours désossé de vrais jeux.

      Si jamais tu vex bien m’envoyer ta rom, c’est avec plaisir que je testerai le jeu pour voir la qualité de ton hack ^^

      1. Bonjour,

        Merci pour ta réponse !
        Mais dans le cas où je désosse un PCB d’un jeu NROM, il n’y aura pas un problème d’adressage des pins avec mes EPROMS ? Je dois dire que je n’y connais pas grand chose, et je suis un débutant en soudure, je me demande même si j’ai pas grillé le PCB lors de mes précédents essais, ca a l’air tellement fragile…
        Ah oui au fait, j’ai compris qu’il y’avait une EPROM pour le PRG et une autre pour le CHR mais en quel format doivent-ils être ? En effet je suis tombé sur des logiciels qui permet de séparer le PRG et le CHR d’une ROM mais certains me les donne en format .bin et d’autre en .prg et .chr.
        Je te l’enverrai, promis 😉
        En attente de ta réponse et de ton tuto sur le cartmodding NES, merci encore !

        1. Il faut que je vérifie les schéma d’adressage de pins pour du NROM, mais de mémoire ça se pose direct, contrairement à du TSROM par exemple ou tu as genre 5 fils à dévier.

          Quand au fait de tuer une PCB NES avec un fer trop chaud, c’est malheureusement tout à fait possible (j’en ai tué 3 moi-même et pourtant je suis pas spécialement maladroit et mon fer est un bon fer…). Ça vient du fait que les conducteurs sont très fins et très fragiles et se décollent bien plus facilement que sur une PCB SNES ou MD.

          Pour le programme qui découpe les roms, normalement il doit te donner 3 fichiers. Un .PRG, un .CHR et un .HDR (lui tu peux le jeter). Selon les specs, certains jeux utilisent des CHR à 0kb, ce qui veut dire qu’ils n’en utilisent tout simplement pas. Tu n’as besoin que d’une Eprom pour le PRG.
          Tu ne pourras pas flasher une eprom NES en .bin.

          Le tuto NES viendra quand j’aurai du temps et là c’est parti pour que ce soit pas avant début 2013 ^^

          1. Merci pour ta réponse qui m’aide beaucoup !
            Surtout que je flashais mes eproms avec des PRG et des CHR en .bin, ce qui est une cause probable de mes essais infructueux…
            Faudra que je retente à l’occasion mais bon, moi aussi je manque de temps ‘^^

  4. Ping : Cover-Project / Cart Mod | Pearltrees

Laisser un commentaire

Top