Vous êtes ici
Accueil > Blog > La trad pourrie du jour : Batman Returns Megadrive

La trad pourrie du jour : Batman Returns Megadrive

Allez hop, nouvelle rubrique sur le blog, parce que j’ai tellement ri que j’étais obligé de partager avec vous.

Ce matin, je suis allé faire une petite broc. Histoire de pas rentrer broucouille, j’ai acheté un Batman Returns complet sur Megadrive (3€ pour ceux qui se demandent). Et sur le trajet de retour, dans le tram, j’ai eu l’idée saugrenue de lire la notice, allez savoir pourquoi… Seconde anomalie dans mon comportement, j’ai lu le texte en français, et pas l’original en anglais. Et j’ai ri. Beaucoup. Et fort.

Morceaux choisis :

– Page 6, on apprend que Batman est aux prises avec le Pingouin et son  »gang du triangle rouge ». Et c’est pas grave si c’est en fait le Cirque du Triangle Rouge dans TOUTES LES AUTRES LANGUES ! En France, Batman il a pas le droit de taper des gens du cirque. La peur des forains, sans doute…

– Page 32, on apprend que si Batman frappe un clown avec son Pistolet Grappin, c’est un clown mort. WTF?! Depuis quand Batman tue des gens ? A part dans Dark Knight (le chef d’œuvre de Miller, pas la sombre daube de Nolan), je n’ai pas souvenir que l’ami Bruce dézingue ses ennemis, aussi crapuleux soient-ils. D’ailleurs, la VO de la notice nous dit bien que l’ennemi ne meurt pas, il déguerpit. Mais non, en France, Batman il a peur des forains, mais il tue des clowns au grappin. Logique…

– Page 32 toujours, le mec parle du Batarang à tête chercheuse comme d’une pierre lumineuse, parce qu’il n’a pas compris qu’en anglais  »This shining gem » n’était pas à prendre au sens littéral, mais désignait un gadget à la pointe de la technologie. Et le mec a pris du pognon pour ça… Incroyable. Le Batman français est donc bijoutier/joaillier en plus d’être justicier milliardaire

– Page 36, on apprend que contrairement à tous les autres Batmen du monde, le nôtre, a du carburant dans sa cape, ce qui lui permet de voler. De mieux en mieux. C’est à se demander si le mec qui a traduit ça avait déjà entendu parler de Batman avant. Donc Batman se trimballe avec un jerrican de gasoil pour faire le plein et pouvoir voler à l’aide de sa cape. Au prix de l’essence aujourd’hui, heureusement qu’il est milliardaire.

Et je vous passe les mauvais choix de traduction, puisqu’eux, restent somme toute question de point de vue. N’empêche que cette bonne session de rigolade m’a donné envie de relire toutes mes notices. Attendez-vous donc (oui je m’adresse aux trois personnes qui me lisent) à d’autres articles pour cette nouvelle rubrique !

Laisser un commentaire

Top