Vous êtes ici
Accueil > Blog > La dure vie du cartmoddeur débutant…

La dure vie du cartmoddeur débutant…

Voici le premier billet d’humeur de notre blog, qui vous permettra d’en apprendre un peu plus sur nous, sur nos motivations, ce qu’on aime, nos projets… En gros, ce qu’on aura envie de révéler de notre vie autour du cartmod.

J’ouvre donc le bal avec ma petite expérience du cartmod, maintenant que j’ai quelques réalisations derrière moi.

Déjà, première chose, quelques règles importantes :
– Ne jamais tenir un fer à souder chaud par la tige métallique. Ça fait mal et ça tend à effacer les empreintes digitales. A ne tenter donc que si vous êtes recherchés par la police.
– L’étain, c’est pour souder les fils à al PCB, pas à vos doigts ! J’ai essayé, c’est pas marrant du tout.
– Quand le fer à souder rippe, faites en sorte que la butée ne soit pas votre main, mais plutôt une surface protégée. J’ai essayé aussi, là encore, pas drôle.

Ensuite, et il faut le savoir, les fils et autres câbles ont une conscience propre ! Et le but de leur existence est de vous faire chier le plus possible. Prenez par exemple des écouteurs de walkman. Vous les enroulez correctement, vous les mettez dans un tiroir. Revenez le lendemain et vous constaterez qu’ils seront tout emberlificotés. Véridique, vous pouvez essayer chez vous.
Le rapport avec le cartmod ? Vous verrez bien quand vous aurez soudé une quarantaine de fils et que le jeu ne démarrera pas parce que l’un d’entre eux aura décidé de se dessouder.
Et pour peu que vous soyez un peu étourdi comme je le suis, il pourrait vous arriver de vous rendre compte que vous soudez à l’inverse du plan de montage depuis une demi heure. Ça, c’est bien fun, aussi.

Mais bon, si tout ça ne vous décourage pas sur les deux trois premiers jeux que vous allez faire et que vous voulez continuer, il faut absolument vous organiser.
En effet, histoire de ne pas perdre de temps, je vous conseille de préparer votre matos à l’avance. Cartmodder en soi, c’est pas le truc le plus fun de l’univers. C’est le résultat qui est vraiment sympa. Donc pour pas vous faire chier, il est fortement conseillé de bosser par groupe d’activités. Préparation des fils d’un coté, déssoudage (c’est pas un vrai mot, mais je dis ce que je veux) des eproms, etc.
Vous verrez avec le temps que vous allez naturellement vous améliorer et que chaque erreur vous servira de leçon. Et puis à terme, cous saurez par quels fils commencer lors de la phase de soudre pour ne pas vous faire chier, vous choperez des astuces pour souder efficacement, et ça commencera à devenir bien plus rigolo.

Le tout est vraiment d’avoir envie d’apprendre et de comprendre.

3 thoughts on “La dure vie du cartmoddeur débutant…

  1. Un conseil, utilise plutôt de la tresse à dessouder pour éviter de tuer les pastilles avec une pompe à dessouder.

    Un autre conseil, bosse sur une surface plane, perso je bosse sur une plaque de marbre que je me suis récupéré d’une brocante.

    Et n’hésite pas à passer longuement ta main sous l’eau après une brûlure, même si la surface semble refroidie, ce n’est pas le cas des tissus en dessous. Bon courage!

  2. pour désouder des gros pavés, j’ai plus tendance à utiliser le décapeur thermique à défaut d’avoir un pistolet à air chaud.

    bon mon décapeur est quand même thermo régulé ça revient presque au même !
    mais en plus gros… une pince pour tenir le pc, un gros tournevis pour soulever la rom quand c’est bien fondu et hop c’est torché et ça se fait à la chaine.

    bon je n’ai pas fait ça sur une cartouche car j’ai pas encore commencé le cartmod, mais sur d’autres gros composants très similaires.

Laisser un commentaire

Top